Depuis quelques années, le secteur e-commerce s’avère attractif et dynamique, le nombre de boutiques en ligne évoluant chaque jour. Cela est dû aux nouvelles tendances de consommation qui suivent l’évolution des technologies. Tous les e-commerçants cherchent désormais à être présents sur Internet pour booster leurs activités commerciales et se développer.

Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure et rejoindre plus de 35 000 Français ?  Vous avez envie de créer votre boutique en ligne mais ne savez pas trop comment vous y prendre ? Voici notre To Do List pour bien démarrer !

1. Analyser le marché

Avant de se lancer dans la création d’une boutique en ligne, il est indispensable de réaliser un bilan prévisionnel pour évaluer les coûts, les marges, globalement la rentabilité de votre futur business. Vous devrez dans un premier temps analyser le marché, ses évolutions, ses innovations, les meilleurs ventes par produit, les concurrents majeurs, etc.

2. Enregistrer votre boutique

Déposez votre nom de domaine :
Vous devez formuler votre demande auprès de l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération ou de l’Internic. Vérifiez grâce à l’INPI que le nom de domaine choisi n’est pas déjà utilisé. Vous pouvez aussi, auprès de l’INPI, déposer votre marque et nom de domaine.

Le choix du nom de domaine va de pair avec l’hébergement de votre futur site e-commerce. Il vous faudra donc trouver un hébergeur fiable pour assurer la performance de votre site web.
Vous devez vérifier la disponibilité du nom de domaine que vous souhaitez déposer. De plus, il est préférable que le nom du domaine soit déposé au nom de votre entreprise. En consultant la Crossroads Bank of Companies et le registre des marques , vous pouvez vous assurer de l’authenticité et du caractère unique de votre marque.

Déclarez votre site à la CNIL
Si vous êtes propriétaire d’une boutique en ligne, vous aurez obligatoirement à traiter des données à caractère personnel. C’est pour cette raison que vous devez déclarer votre boutique en ligne auprès de la CNIL.

Affichez les informations légales
Voici les informations qui doivent apparaître sur votre site :
– nom du responsable éditorial
– nom et coordonnées de l’hébergeur
– nom du webmaster
– note sur les droits d’auteur / propriété intellectuelle (image et texte)
– note sur la gestion des données personnelles (conforme à la loi Informatique et Liberté)

3. Dénicher le canal de vente le plus adéquat

Lorsque vous souhaitez créer votre boutique en ligne vous êtes immédiatement confronté(e) à un choix difficile : Quel CMS (plateforme/modèle) e-commerce choisir ? Mais pas de panique, plusieurs solutions existent pour faciliter l’ouverture d’une boutique de vente en ligne :

  • Un support de vente aux enchères, comme Ebay, où il est possible d’ouvrir un compte professionnel,
  • Une place de marché, qui propose ses propres supports de vente aux e-commerçants, aux professionnels et aux particuliers,
  • Une solution e-commerce « prête à l’emploi » qui nécessitent peu de connaissances techniques,
  • L’utilisation d’un CMS (système de gestion de contenu) dédié au e-commerce, qui demande quelques connaissances mais reste accessible au plus grand nombre,
  • Un développement unique via une agence web ou un développeur indépendant mais souvent plus onéreux

Pour choisir le support le plus adapté à son projet, quelques questions à se poser : quels sont les coûts de chacune des solutions en termes de développement, de maintenance et de commissions ? Quelles sont les ressources techniques dont je dispose pour mettre à jour le site, le promouvoir et le faire vivre ?

Le choix d’une solution n’en exclut pas une autre : vous pouvez être présent(e) sur plusieurs plateformes afin de favoriser le multi-canal. Par exemple, vendre vos produits sur votre boutique et faire la publicité de certains sur des places de marché comme Amazon ou encore Etsy.

etsy

 

4. Commencer par l’achat

Avant de pouvoir commencer à configurer votre boutique en ligne, il est important de trouver un fournisseur fiable pour avoir un stock de produits à vendre. Contactez les acteurs sur votre secteur d’activité afin de dénicher des grossistes sérieux. Ensuite, il faudra contacter le fournisseur choisi pour avoir plus d’informations sur ses conditions tarifaires, de livraison, de produits, etc.

Conseils : Adressez-vous directement aux producteurs pour leur demander avec quel(s) grossiste(s) ils travaillent si tel est le cas. De cette façon, vous pouvez immédiatement trouver le bon grossiste pour l’achat de vos produits.

Une autre option, le dropshipping. Cela vous permet d’avoir une boutique uniquement vitrine sans vous préoccuper de toute la partie logistique. Votre fournisseur est l’intermédiaire responsable des envois en bonne et due forme. Cependant, dans ce cas de figure, attention à bien les choisir car vous n’aurez aucun contrôle direct sur les produits, ni la préparation des colis, ni expéditions. Mieux vaut établir une bonne relation de confiance donc avec vos fournisseurs.

5. Définir les conditions générales

Ce n’est pas la partie la plus agréable lors de la création de votre boutique en ligne, mais c’est l’une des parties les plus importantes.
Afin de vous conformer aux règles en vigueur, vérifiez que toutes les informations obligatoires y figurent : le nom et l’adresse complète de l’entreprise, le SIRET, le numéro attribué par la CNIL, le capital de votre entreprise, le nom de l’hébergeur du site, vos moyens de contact (téléphone, adresse postale, e-mail, etc.), le nom du gérant de la société…

6. Configuration de votre boutique en ligne

Nous pourrions parler de cela pendant des heures alors tâchons d’aller à l’essentiel !

La structure : Le design de votre boutique reflète l’univers de votre marque et le sérieux de votre entreprise.
Le plus important est de mettre en place une structure cohérente et facile à comprendre. Organisez votre menu clairement par catégorie de produit avec des pages produits correspondant à chaque catégorie. Optez pour des filtres dans les pages produits de sorte à ce que ce soit plus clair et fluide lors de la recherche. Cela permettra de sélectionner par exemple le type d’article, la marque, le prix, la couleur, et facilitera la recherche lors de l’achat. In fine, votre taux de conversion n’en sera que meilleur. Aussi, pensez à ajouter un bouton CTA (call to action) sur votre boutique en ligne qui renvoie à une page spécifique pour la vente de vos produits.

Ajoutez des produits : Une fois que la structure de votre boutique en ligne est terminée, vous pourrez commencer à ajouter des produits. Bien entendu, cela inclut le téléchargement de photos et les descriptions produit. Souvent, les fournisseurs vous procurent des photos du produit y compris sa description. Vous pouvez cependant, pour donner une bonne image de votre produit aux clients, ajouter votre touche personnelle en créant votre propre photo du produit. N’oubliez pas d’utiliser des images de petites tailles afin que le chargement de votre boutique en ligne ne soit pas lent.
Une description claire et détaillée du produit poussera davantage vos visiteurs à l’achat. Mettez-vous à la place du consommateur et penser à votre propre expérience d’achat sur un site e-commerce pour optimiser au mieux votre parcours sur site.

Options de livraison : Après avoir ajouté vos produits, pensez aux options de livraison. En ajoutant différents modes d’expédition sur la page produit tel que : « commandez dès aujourd’hui avant 23h » permet d’encourager la conversion.

N’oubliez pas de lire nos 10 astuces pour des envois de colis pas chers.

Points relai pro

Vous pouvez, soit ajouter manuellement vos méthodes d’expédition depuis la plateforme sur laquelle est créé la boutique en ligne, soit décider de l’automatiser. Pour cela, n’hésitez pas à intégrer des solutions d’envoi comme Sendcloud qui vous permettront de simplifier tous vos processus logistiques (impression d’étiquettes d’envoi, génération de bons de commande, portail de retour et emails de suivi de colis) en quelques clics et de façon automatique. Aussi, ce type de plateforme vous permet de bénéficier de tous les transporteurs de votre choix, d’ores et déjà partenaires et intégrés à la solution d’envoi. Vous pourrez en 2 clics proposer la livraison en points relais avec Mondial Relay comme la livraison en boîte aux lettres avec la Poste. Et ainsi booster vos conversion de plus de 75%.

Méthodes de paiement :
Plusieurs options s’offrent à vous lorsque vous vous lancez dans la vente de produit en ligne :

  • Vous utilisez un CMS (système de gestion de contenu) en open Source pour votre boutique en ligne : Vous devrez donc installer un module de paiement pour pouvoir choisir les modes de paiement que vous souhaitez ajouter à votre boutique en ligne.
  • Votre boutique en ligne a été créée par une agence web ou un développeur ? Vous devrez rechercher un logiciel de paiement et demander à vos techniciens de vous le connecter à votre interface.

Il est primordial que de faciliter l’achat à vos visiteurs lors de leur shopping sur votre boutique. Attention aux méthodes de paiement préférées de vos internautes, cela peut être différent selon les pays. En France, optez pour le paiement par carte bancaire en priorité puis PayPal.

Instaurer la confiance : La confiance en votre boutique est un point essentiel pour la croissance de votre business en ligne. De manière générale, si vous vendez un produit ou un service à autrui, vous devrez lui prouver qu’il peut avoir confiance en votre marque. Comment ?

a) Une interface professionnelle : Misez sur des visuels et un menu épurés, une architecture simple à comprendre et facilement navigable.

b) L’orthographe : Il faut éviter de faire des fautes d’orthographe lorsque vous publiez du contenu sur votre site. Si vos articles comprennent des fautes, vous allez perdre en crédibilité et donc en chiffre d’affaires.

c) Apparition de bugs : il faut corriger les bugs présents sur votre site le plus rapidement possible afin d’éviter les doutes du consommateur lors de sa navigation sur site

d) Ajouter des labels et un site en https lors du paiement : N’hésitez pas à ajouter les logos des marques avec lesquelles vous travaillez. Par exemple, ajoutez les logos des solutions de paiement qui renforceront la crédibilité de votre boutique. Une étude a montré récemment que 90% des Français ont peur de se faire voler leurs numéros de carte bleue lorsqu’ils effectuent des achats sur Internet. Passez en https afin de sécuriser le paiment de vos acheteurs en ligne qui se sentiront plus en sécurité.

e) Respecter vos délais de livraison : Un client qui ne reçoit pas sa commande à temps sera un client perdu. Assurez un suivi de colis sans failles et veillez à vous associer avec des transporteurs de confiance qui pourront fournir une réponse précise lors d’un retard/d’une perte d’un colis.

7. Prêt à recevoir des clients ?

Votre boutique est finalement prête à être mise en ligne après des heures de travail ? Juste une petit conseil de dernière minute avant les premières visites de vos clients : partagez-le à vos amis et famille pour obtenir un avis extérieur ! Leurs retours resteront très importants pour une version finale de votre boutique. Puis, commencez à communiquer sur les réseaux sociaux et n’hésitez pas à partager des questionnaires produits afin de mieux connaître les attentes de vos consommateurs. Voici un article intéressant avec des conseils au top pour promouvoir votre boutique en ligne.

Un dernier pour la route ?
N’oublier pas d’optimiser régulièrement votre boutique (référencement, communication, promotion, design, stratégie marketing, etc.) afin d’exploiter au mieux les leviers de croissance qui s’offrent à vous. Et n’oubliez surtout pas la dimension « responsive » pour le mobile. D’ici 2021, les ventes mobiles mondiales devraient représenter 54 % des ventes totales en e-commerce.

Bonne chance pour la création de votre boutique en ligne, en espérant que cette « to do list » vous soit utile.
Et n’oubliez pas l’optimisation de votre logistique, qui peut représenter jusqu’à 50% de vos coûts, nous avons la solution dès votre lancement, et nous évoluons avec votre business.

5/5 1 vote

Leave a Reply