Que vous vendiez des chaussures ou des produits high tech, il y a des points sur lesquels vous devez absolument travailler pour que votre site e-commerce gagne en performance. Voici notre checklist e-commerce de 10 questions à vous poser pour un site qui cartonne.

Checklist e-commerce 1. Avez-vous défini vos objectifs ? 

Avant tout chose vous devez vous poser la question de votre stratégie et de vos objectifs à atteindre pour votre site e-commerce. En plus de vous donner une vision claire de votre business cela vous permettra également de vous projeter dans l’avenir.

Quel est votre principal objectif aujourd’hui :

  • Développer le trafic de votre site e-commerce ?
  • Augmenter le panier moyen de vos acheteurs ?
  • Diminuer le coût d’acquisition d’un client ?
  • Augmenter le taux de conversion ?

Vous pouvez également envisager des objectifs chiffrés comme : augmenter de 20% votre nombre de visiteurs mensuels ou doubler votre trafic issu des réseaux sociaux. Une fois vos objectifs identifiés, mettez en place un plan d’actions adéquat et choisissez vos mesures de performance. L’analyse régulière de vos statistiques vous aidera à comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour votre e-boutique. En fonction des résultats, réadaptez votre plan.

Checklist 2. Vos fiches produits sont-elles à jour ?

Point 2 de la checklist e-commerce : votre catalogue. Pour augmenter le taux de conversion sur votre e-boutique, vous devez vous pencher sur la qualité de vos fiches produit. Celle-ci doivent être bien écrites, dans le ton de votre public et répondre à toutes les questions de votre futur(e) acheteur(se). Mettez-vous à sa place, que souhaiteriez-vous trouver dans votre fiche produit ? Rédigez des descriptions précises et mettez en avant les bénéfices de votre solution. Privilégiez de beaux visuels sur chaque fiche et pourquoi pas une vidéo à 360 degrés. Vos clients souhaitent voir votre produit sous toutes les coutures.

Aussi, n’oubliez pas que beaucoup d’internautes ne terminent pas leur achat quand les conditions de livraison et de retour ne sont pas clairement affichées. Ne faites pas fuir votre visiteur, soyez transparent avec lui et simplifiez votre politique grâce au portail de retour personnalisé Sendcloud. Mettez aussi en avant les avis des autres clients. Ce sont ces commentaires qui décident souvent les e-shoppers à passer à l’action.

Checklist e-commerce 3. À quoi ressemblent vos call-to-action ?

Ce qu’on appelle call-to-action – ou CTA – c’est le bouton qui incite l’internaute à cliquer sur « en savoir plus » ou « ajouter au panier » ou encore « shoppez ! »

Le call-to-action a donc un rôle et une place stratégiques sur vos pages web. Un bouton « ajouter au panier » doit être clairement affiché sur vos pages produit. Essayez d’avoir un call-to-action sur chaque visuel de votre page d’accueil pour inviter vos visiteurs à faire le tour de votre boutique. En terme de design, le bouton doit correspondre à votre marque. Pas la peine d’ajouter un bouton jaune vif si votre template de boutique joue sur les couleurs pastels. Cela ne va pas davantage inciter l’internaute à cliquer. Enfin le texte du call-to-action doit être informatif : votre internaute veut en savoir plus ou il veut acheter ? Vous pouvez être un peu créatif pour vous démarquer de la concurrence mais un « ajouter au panier » sera toujours clair et sans équivoque.

Checklist 4. Pensez-vous à envoyer une newsletter ?

Faire revenir régulièrement vos prospects sur votre boutique e-commerce est le meilleur moyen de les convaincre d’acheter et pour cela, l’email marketing est un très bon outil. Une à deux fois par mois, faites un petit coucou à vos abonnés en leur envoyant une newsletter où vous présentez votre nouvelle collection, un produit phare ou bien simplement votre dernier article de blog. Rédigez une texte court avec un titre accrocheur et jouez beaucoup sur les visuels. Vous devez également donner envie à vos lecteurs et lectrices de cliquer sur le call-to-action que ce soit pour acheter un de vos produits ou participer à un jeu concours. Pour être efficaces, vos boutons doivent être clairement identifiés et vous pouvez en placer plusieurs tout en faisant attention de ne pas créer de concurrence. Si vous permettez à votre abonné(e) d’aller partout sur votre site, il n’ira nulle part.

Checklist e-commerce 5. Où en est votre stratégie de référencement ?

Nous en sommes à la moitié de la checklist e-commerce et nous abordons un sujet essentiel : le référencement est la clé pour que votre site e-commerce ne se perde pas dans les méandres d’Internet et que les consommateurs vous trouvent facilement. Il y a deux sortes de référencement, celui dit naturel et celui que vous payez. Le référencement naturel – ou SEO pour Search Engine Optimisation – regroupe l’ensemble des techniques que vous pouvez mettre en place sur votre boutique via votre contenu pour améliorer la position de votre site Internet dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Pour aller plus loin, cliquez ici pour lire nos conseils pour bien débuter en référencement naturel.

Le référencement payant – ou SEA pour Search Engine Advertising – désigne les publicités que vous diffusez sur les moteurs de recherche. L’outil le plus connu est celui de Google : Google Adwords. Comme pour le référencement naturel, le choix des bons mots-clés est capital pour gagner du trafic sur votre boutique. Ensuite, à vous de créer des annonces qui donnent envie à l’internaute de cliquer sur votre lien. Assurez-vous que votre texte est en adéquation avec la page d’atterrissage de votre lien. Si votre annonce amène vers une crème anti-ride alors que votre publicité apparait sur l’expression-clé : soins capillaires bio, vous allez décevoir l’internaute.

checklist ecommerce

Checklist 6. Êtes-vous présent sur les réseaux sociaux ?

Être actif sur sur les réseaux sociaux ne rime pas simplement avec le fait d’avoir ouvert une page Facebook ou un compte Instagram et de les laisser vivre leur vie. Si vous souhaitez que votre présence sur les médias sociaux se transforme en une réelle source de trafic pour votre site e-commerce, il faut y développer une véritable stratégie de contenu.

Les réseaux sociaux s’alimentent principalement avec des visuels qui attirent l’oeil. Vous devez donc publier régulièrement des photos et des vidéos de vos produits. La qualité de vos visuels est primordiale pour plaire à votre cible. Vous n’avez pas forcément besoin de moodboards aussi pointus que les marques de luxe mais vous devez tout de même imaginer une histoire à raconter à votre public. Réfléchissez à la meilleure manière de présenter votre entreprise et vos produits.

Votre communauté n’est pas forcément la même sur tous les réseaux sociaux. Pour gagner du temps, vous pouvez dupliquer votre contenu. Par exemple, publiez une photo avec seulement quelques hashtags sur Instagram, ajoutez du contexte à votre visuel pour une belle publication sur Facebook et intégrez cette nouvelle photo à un de vos tableaux Pinterest. Si vous publiez du contenu adapté à votre cible, il n’y a aucune raison que votre nombre de followers ne décollent pas.

Checklist e-commerce 7. Comment se porte votre blog ?

Nous ne le répèterons jamais assez, la création et la mise à jour régulière d’un blog attaché à votre site e-commerce est le meilleur moyen d’améliorer votre référencement naturel dans les moteurs de recherche. Point important de cette checklist e-commerce.

En ce qui concerne le contenu, organisez-vous pour avoir toujours de nouvelles idées. Vous pouvez créer plusieurs catégories comme :

  • les dernières actualités de votre entreprise où vous présentez votre nouvelle collection.
  • les coulisses de votre marque où vous partagez le travail de vos équipes.
  • les témoignages clients avec des portraits de vos fidèles acheteurs.
  • les photos et vidéos vont vous aider à rendre votre marque plus vivante auprès de votre communauté.
  • les retombées presse, qui affirment l’identité de votre entreprise et son sérieux.
  • des jeux et un quizz pour interagir avec votre communauté.

Votre contenu doit être partagé un maximum de fois pour démultiplier votre cible. À chaque nouvel article publié, envoyez une newsletter à vos abonnés et partagez-le également sur les réseaux sociaux pour inviter votre communauté à réagir et à commenter.

Checklist 8. Avez-vous publié les commentaires de vos clients ?

Selon une étude Bright Local, 85% des consommateurs font confiance aux avis en ligne autant qu’aux recommandations personnelles et 49% des consommateurs ont besoin d’au moins quatre étoiles avant de choisir d’utiliser une entreprise.

Pour montrer à vos internautes que votre site e-commerce est sérieux et que vos produits ont convaincu de nombreux acheteurs, demandez à vos clients de témoigner et publiez leurs commentaires. Pour commencer, vous pouvez simplement créer une page sur votre site qui regroupe différents témoignages de vos clients et ajouter certaines citations à votre page d’accueil et sur vos fiche produits. Si vous avez une large base de clients, vous pouvez utiliser des outils comme Trusted-shop ou avis-vérifiés qui vont certifiés que les avis laissés par vos clients sont de vrais témoignages. C’est un réel atout pour donner confiance à vos internautes.

Enfin, les avis laissés par votre communauté sur Facebook et Google sont tout aussi importants. Avec 1,45 milliard d’utilisateurs actifs chaque jour sur Facebook, il serait dommage de passer à côté d’un moyen efficace pour faire de votre entreprise une marque reconnue. Il est très simple pour vos acheteurs de laisser un avis sur votre page Facebook ou sur la page de votre établissement via Google. Et si vous avez toujours du mal à les convaincre, offrez-leur un cadeau en échange d’un commentaire. Pour en savoir plus sur les avis Google et leur impact sur votre entreprise, nous vous invitons à lire ou relire notre article « Avis Google : comment peuvent-ils influencer votre trafic ? ».

Checklist e-commerce 9. Comment se passe la logistique et livraison ?

La livraison est un vecteur important de l’image de marque de votre entreprise car c’est l’une des dernières étapes entre vous et votre acheteur, votre unique point de contact physique si vous ne disposez pas de boutique physique. Faites une enquête pour connaitre les attentes de vos consommateurs de votre secteur et les pratiques de vos concurrents en terme de livraison. Retenez que 60 % des consommateurs français abandonnent leur panier d’achats lorsqu’ils trouvent que les frais de livraison sont trop élevés sur un site e-commerce. C’est pour cela que de plus en plus d’e-commerçants proposent la livraison gratuite à domicile ou en point relais. Pour gagner du temps et diviser vos coûts logistiques par 4, n’hésitez pas à utiliser des solutions d’envoi de colis qui faciliteront l’ensemble de vos processus. Connectez votre boutique (Shopify, Prestashop, Woocommerce, Magento, etc…) et vos marketplaces comme Amazon ou Ebay au module Sendcloud. Vous bénéficierez d’une interface de gestion simple et intuitive grâce à l’import de commande automatique sur votre tableau de bord, avec la possibilité d’imprimer les étiquettes d’envoi pré-remplies en 1 seul clic. Tous vos transporteurs préférés y sont disponibles (Chronopost, Colissimo, la lettre suivie, etc.) et vous avez donc un large choix d’options de livraison à proposer à vos clients finaux.

Checklist e-commerce 10. Quel est l’état de votre service client ?

Dernier point de notre checklist e-commerce ! Avez-vous bien vérifié que votre le numéro de téléphone et l’e-mail de votre service client s’affichaient clairement sur votre e-boutique ? Dès la page d’accueil, vous devez indiquer à vos internautes que vous êtes facilement disponible pour répondre à toutes leurs questions. N’oubliez pas de créer une page contact accessible à partir de votre menu principal, où vous référencez l’ensemble de vos moyens de communication. Ajoutez également un lien vers vos réseaux sociaux qui sont aujourd’hui un des canaux privilégiés de votre communauté pour communiquer avec votre entreprise. D’ailleurs, vous pouvez intégrer Facebook Messenger à votre site comme outil de gestion de la relation client. Une fenêtre de chat s’ouvre quand un visiteur arrive sur votre boutique et lui permet de discuter en direct avec une personne de votre équipe. Bien sûr, soyez disponible le plus souvent possible pour ne pas frustrer vos prospects quand ils essayent de vous contacter. Avez-vous d’autres conseils à partager pour un site e-commerce performant ?

5/5 2 votes

Leave a Reply