Pour l’année 2020, les tendances logistiques sont nombreuses, et l’un des défis majeurs du transport est la livraison du dernier kilomètre. Cette notion, loin d’être une nouveauté, prend de plus en plus d’importance et concerne chaque acteur du e-commerce. Le secteur, en constante progression et qui a dépassé la barre des 100 milliards de chiffre d’affaires en France, se doit de trouver des solutions. 

Tendances logistiques : Quels sont les enjeux de la livraison du dernier kilomètre ?

Lorsque l’on se penche sur la problématique du dernier kilomètre, deux aspects se révèlent très importants : les enjeux économiques et les enjeux écologiques. Nous allons détailler ces deux perspectives, qui sont parfois considérées comme incompatibles par les e-commerçants.

  • Les enjeux économiques du dernier kilomètre

Alors qu’une logistique du dernier kilomètre rapide et efficace fidélise les e-consommateurs, son coût est estimé à plus de 40 % dans la gestion de la chaîne logistique. Plus le produit se rapproche de son destinataire, plus son coût unitaire de transport augmente. Pour 97 % des entreprises, les modèles actuels de livraison du dernier kilomètre ne sont pas viables à long terme. Ce coût du dernier kilomètre a une importance capitale pour votre boutique en ligne. Les e-commerçants qui adopteront des solutions capables de satisfaire leurs clients et de contrôler leurs coûts, auront gagné un avantage concurrentiel certain. 

  • Les enjeux écologiques du dernier kilomètre 

Au niveau écologique, l’impact de ce dernier kilomètre est énorme. Il représente 20 % du trafic, occupe 30 % de la voirie et est responsable de 25 % des émissions de gaz à effet de serre. À Paris, un véhicule sur cinq est en livraison et plus d’un million de colis seraient livrés chaque jour. Le ralentissement du réchauffement climatique et plus généralement la bonne santé de notre planète sont les défis majeurs de notre siècle. Nous nous devons d’y apporter des solutions, en essayant de satisfaire tout le monde. Nul doute que cette notion écologique devienne un critère de vente à part entière. Là encore, en optant pour une solution verte au dernier kilomètre, vous obtenez un avantage concurrentiel. L’aspect écologique est de plus en plus important, être à jour à ce niveau est essentiel, et ce ne sera probablement qu’une anticipation des actions du gouvernement, qui cherchera à légiférer. 

Quelles sont les nouvelles tendances logistiques ?

Vous l’aurez compris, les nouvelles tendances logistiques sauront allier respect de l’environnement et solutions économiques viables pour les e-commerçants. L’e-acheteur est toujours demandeur de services personnalisés, il faut donc également prendre en compte les options de livraison qui apportent de la flexibilité.

En parlant de flexibilité, n’oubliez pas que offrir plusieurs options de livraison augmente le taux de conversion de votre site e-commerce. En tant que boutique en ligne, il parait donc judicieux d’offrir plusieurs options de livraison.

Lorsque vous intégrez votre boutique en ligne à Sendcloud, vous pouvez facilement proposer plusieurs transporteurs et options de livraison. Vous activez ou désactivez les options de livraison en un seul clic depuis votre compte !

Nous aborderons différentes solutions qui tendent à respecter ce cahier des charges exigeant du dernier kilomètre en prenant deux perspectives : le dépôt du colis et la livraison en elle-même. 

       1. Le dépôt du colis

  • Points relais 

La livraison en points relais n’est pas une nouveauté et est déjà bien développée en France. Cette option de livraison, que l’on aurait pu croire dépasser par les différentes offres de livraison jusqu’au domicile, a pourtant de beaux jours devant elle. L’impact sur l’environnement est fortement réduit lors d’une livraison en points relais, son coût est également moindre et le problème de l’absence du client à son domicile est évité. Sendcloud vous permet de bénéficier des services de Mondial Relay, spécialiste de la livraison au particulier en points relais.

  • Consignes automatiques 

Sur ce point, la France est légèrement en retard sur ses voisins européens qui ont mieux intégré cette méthode de livraison. Avec des horaires de fonctionnement imbattables (24 heures sur 24 et 7 jours sur 7), la livraison en consignes offre de la flexibilité. Transporteur disponible avec Sendcloud, DHL Express a installé ses propres consignes automatiques, à l’instar d’Amazon qui possède aussi des consignes en propre avec Locker.

Tendances logistiques 2020

Source photo: DHL, via Emerce

Des consignes automatiques partagées voient également le jour, comme par exemple les consignes « Pickup Station ». Ces infrastructures collaboratives et sécurisées permettent une livraison proche du domicile (voire très proche, pourquoi ne pas l’imaginer dans le hall d’un immeuble tel un concierge virtuel ?).

Autre avantage des consignes automatiques, elles permettent une gestion facile des retours puisque les e-consommateurs peuvent déposer au même endroit les colis à retourner.

À noter que toutes ces solutions de livraison limitent les contacts et ainsi la propagation d’un virus en cas de pandémie. Dans des situations demandant une capacité d’adaptation très rapide, cela peut devenir un argument de vente pour votre boutique en ligne.

  • Concierges d’immeubles

Bien que cet ancien métier ne soit plus aussi exercé qu’il put l’être, encore environ 11 % des logements français possède un concierge. Livrer l’ensemble des colis de l’immeuble à une seule personne permet de gagner en efficacité, tout en s’assurant d’une présence pour le transporteur. 

  • Serrures connectées 

Encore très rares en France mais pour l’une des tendances logistiques du moment, les serrures connectées ont pourtant fait leur apparition sur le marché. Cela permet au client d’ouvrir son domicile à distance à un livreur, ou encore imaginer pouvoir ouvrir sa porte principale tout en restant dans son bureau, afin d’éviter tout contact et donc le risque de propagation d’un éventuel virus. On supprime aussi le problème de la présence de l’e-acheteur à son domicile.

Cette solution présente cependant certains inconvénients puisqu’elle peine à rassurer les personnes au niveau sécurité. Bien qu’apportant en flexibilité, elle ne répond pas tout à fait aux enjeux écologiques et économiques de la livraison.

       2.  La livraison

  • Mutualisation du fret

Livrer pollue, coûte cher et est chronophage. Un système dans lequel chacun des acteurs du e-commerce livre ses produits par ses propres moyens n’est pas viable. Qui plus est, la bataille est inégale face à des géants comme Amazon, qui ont les quantités et infrastructures nécessaires pour réaliser des économies d’échelle. Pour les structures plus modestes, la mutualisation du fret est essentielle. Cette mutualisation du fret devra passer par des véhicules propres afin de répondre positivement aux enjeux économiques. 

  • Livraisons 100 % éco-responsables

Certains transporteurs proposent des livraisons 100 % éco-responsables. GLS, une des options de livraison proposée par Sendcloud, propose des livraisons neutres en CO2. Autre entreprise pionnière dans ce domaine, the Green Link propose des livraisons 100 % responsables, sur Paris, grâce à leurs 50 triporteurs électriques. GreenLiv offre également des services de livraison n’émettant aucune pollution. L’entreprise dispose d’une flotte 100 % électrique de véhicules qui va du vélo aux utilitaires. Une livraison le jour-même ou le lendemain de la commande est prévue, le tout sans aucune émission de CO2.

La solution des véhicules propres pour la gestion du dernier kilomètre paraît être, à terme, la meilleure. Le dernier kilomètre se fait forcément par la route, il n’est pas possible de l’envisager par voie fluviale ou par rail. Rendre la route plus propre deviendra donc essentiel. 

  • La livraison par drone 

tendances logistiquesLe projet qui paraît le plus futuriste mais que le géant Amazon a pourtant commencé à développer est la livraison par drone. Ce service, qui sera réservé aux abonnés Prime d’Amazon, permettra la livraison de petits colis (moins de 3 kilogrammes) en moins de 30 minutes. Une offre très intéressante et qui va permettre au leader du e-commerce mondial de faire une nouvelle fois la différence avec la concurrence. Ces drones de livraison, entièrement électriques, n’émettent pas de CO2 et constituent donc une solution verte. 

  • La livraison par véhicule autonome 

L’une des dernières tendances logistiques encore en développement, le véhicule autonome. Ford travaille depuis plusieurs années sur ce projet et sa première voiture autonome devrait être commercialisée en 2021. En attendant, le géant américain s’est associé à un autre géant, Walmart, afin de proposer un service de livraison à domicile par véhicule autonome. Ce nouveau mode de livraison n’a rien d’écologique si l’on utilise un véhicule à moteur diesel qui ne réalise qu’une seule livraison à la fois. Mais les animateurs de ce projet étudient les habitudes des consommateurs et veulent aménager des véhicules de manière à pouvoir livrer plusieurs clients à la fois en suivant des circuits de livraison optimisés. Si en plus de cela ils utilisent des véhicules non polluants, cette solution sera elle aussi verte.

Perspectives 

Les ventes liées au e-commerce sont en pleine croissance et cette tendance va se maintenir. L’un des enjeux majeur de l’industrie du e-commerce est bien sûr la livraison, mais encore plus particulièrement cette logistique du dernier kilomètre. Les solutions actuelles ne sont pas satisfaisantes puisque non viables sur le long terme.

La solution idéale sera celle qui pour chaque cas de figure saura le mieux répondre aux enjeux économiques et écologiques de la livraison, tout en apportant de la flexibilité pour l’e-consommateur. En tant qu’e-commerçant, vous devez penser à ces trois facteurs pour réaliser le choix logistique qui sera le plus adapté à votre activité. La situation actuelle nous fait envisager un quatrième facteur, que nous espérons temporaire, le virus. Une livraison sans contact permet de rassurer sur ce point.

 Les nouvelles tendances logistiques, tout en apportant la flexibilité de la livraison à domicile, cherchent à éviter la livraison en main propre. Des infrastructures dédiées sur les lieux de vie ou de travail, accessibles tout le temps et évitant tout contact, sont très certainement le futur de la livraison. En imaginant bien sûr que les colis furent livrés grâce à des véhicules propres jusqu’à ces infrastructures, au moins pour le dernier tronçon, qui reste le plus polluant.

2 Comments

  • sam dit :

    abricolis n’existe plus depuis un moment non ?

    • Mickael Benamran dit :

      Bonjour Sam,

      Merci pour votre commentaire ! En effet, il semblerait que Abricolis ne connaisse qu’une très faible activité aujourd’hui. Nous avons remplacé l’exemple des abricolis par les Pickup Station, consignes automatiques ayant une forte présence sur le territoire. 🙂

      Excellente fin de journée !

Leave a Reply