Le Brexit va créer de forts impacts sur le marché du e-commerce en Europe. Pour y faire face, il est important que vous mettiez en place une stratégie Brexit pour votre boutique en ligne. Mais quelles sont les conséquences pour votre site e-commerce ?

Cet article vous donne toutes les informations pour comprendre et s’adapter au Brexit. Nous répondons aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce que le Brexit et l’accord négocié par Boris Johnson ?
  • Quelles sont les conséquences pour l’e-commerce ?
  • Envoi de colis : la déclaration en douane
  • 5 étapes pour préparer votre boutique en ligne au Brexit

Article mis à jour le 10 mars 2020

Qu’est-ce que le Brexit ?

Le 31 janvier 2020, le Royaume-Uni (composé de l’Angleterre, de l’Écosse, du Pays de Galles et de l’Irlande du Nord) a quitté l’Union Européenne. Le Royaume-Uni est sorti avec un accord de retrait pré-convenu négocié par l’actuel Premier ministre, Boris Johnson.

Bien que le Royaume-Uni ait officiellement quitté l’UE, il y a une période de transition durant laquelle la situation reste plus ou moins inchangée. Pendant cette période, le Royaume-Uni fait toujours partie de l’union douanière et du marché intérieur de l’UE, mais il n’aura pas sa place dans les institutions politiques.

L’accord négocié par Boris Johnson

Cet accord comprend une période de transition qui durera jusqu’en décembre 2020. Cela signifie que les choses se poursuivront normalement. Cette période de négociation laissera du temps pour déterminer des questions telles que la réglementation commerciale et les taux des droits de douane entre le Royaume-Uni et l’UE. Cependant, cela signifie que nous ne savons toujours pas à quoi ressemblera le Brexit en décembre 2020.

Quelles sont les conséquences du Brexit pour l’e-commerce ?

Le Royaume-Uni est le plus grand marché e-commerce d’Europe. 93% des Britanniques achètent en ligne et dépensent en moyenne 900€ par personne et par an.

La Grande-Bretagne est la deuxième «destination» e-commerce la plus populaire en Europe, après la Chine. Les dernières études montrent qu’après le Brexit, 70% des consommateurs européens pourraient arrêter de commander sur des sites britanniques. Et 69% des acheteurs britanniques pourraient arrêter complètement de commander au-delà de leur frontière.

Dans tous les cas, gardez à l’esprit les points suivants :

  • Des droits de douane et de TVA sur les importations de biens au Royaume-Uni et dans l’UE
  • Les factures douanières sont requises pour les échanges entre le Royaume-Uni et l’UE
  • Les délais de transit peuvent changer
  • Les tarifs peuvent changer à la suite du dédouanement
  • Des inspections supplémentaires pour certaines marchandises

Envoi de colis : la déclaration en douane

Le gouvernement français a mis en place un portail dédié à toutes les questions que vous pourriez vous poser sur le Brexit.

Le numéro EORI : Vous ne pouvez pas exporter hors UE, sans votre EORI. Il s’agit d’un numéro unique d’identifiant communautaire pour accomplir toutes les formalités douanières. L’objectif est de sécuriser les échanges commerciaux entrants et sortants de l’Union européenne. Vérifiez votre EORI sur le site de la commission européenne.

Codes tarifaires : Comme pour tous vos envois internationaux, vous devrez faire une demande pour obtenir le code douanier. Composé de 6 chiffres, il est spécifique à chaque produit enregistré dans le système harmonisé (SH).

Acquittement de la TVA : Les marchandises déclarées sont vérifiées par les douanes qui délivrent le document justificatif de l’exportation permettant de bénéficier, le cas échéant, de l’exonération de TVA.

Pour un colis d’une valeur inférieure à 135 livres expédiés par un professionnel de l’UE, la TVA est directement réclamée à l’expéditeur par les douanes britanniques. Les destinataires anglais de colis d’une valeur supérieure à 135 livres expédiés par un professionnel de l’UE devront s’acquitter de la TVA.

Toute société européenne réalisant des opérations soumises à TVA au Royaume-Uni doit s’enregistrer auprès du HMRC pour déclarer ses opérations et reverser la TVA anglaise.

Déclaration en douane CN22 : Le formulaire CN22 est requis pour l’envoi de marchandises d’un poids jusqu’à 2 kg et d’une valeur jusqu’à 425 €. Le document doit être joint au colis.

Déclaration en douane CN23

Le formulaire CN23 est requis pour l’envoi de marchandises d’un poids supérieur à 2 kg et / ou d’une valeur supérieure à 425 €. La déclaration CN23 doit être jointe à l’extérieur du colis dans une enveloppe transparente. Vous devez également inclure une copie dans le carton.

Vous souhaitez en savoir plus sur ces documents ? Lisez notre article complet sur le CN23

Notification d’ expédition CP71 Il s’agit d’un document obligatoire qui doit être joint à la déclaration CN23.

Droits de douane : Tout colis sortant de l’UE sera assujetti à des frais de douane appliqués par le Royaume-Uni. Les droits de douane varient en fonction de la nature des produits et dépendent de différents critères : le prix de la marchandise, les coûts de transport et l’assurance éventuelle.

Facture commerciale

La facture commerciale doit être ajoutée à chaque envoi commercial à l’étranger. Cette facture commerciale est un document douanier obligatoire qui contient des informations sur le contenu du colis et toutes les conditions générales convenues, telles que qui paie les frais de douane.

Normalement, vous devez joindre trois copies de la facture commerciale : une pour le pays d’où vous exportez, une pour le pays vers lequel vous expédiez et une pour le destinataire. Joignez deux copies à l’extérieur du colis dans une enveloppe de liste de colisage et une dans le colis pour votre client.

Vous souhaitez en savoir plus sur ce document ? Lisez notre article complet sur la facture commerciale

Certificat d’origine : Le certificat d’origine indique l’origine du produit et déclare ainsi dans quel pays un produit est fabriqué. Ceci est requis lors de l’importation de marchandises en provenance d’un certain nombre de pays en dehors de l’UE. Un CO peut être demandé via le site Internet de la Chambre de Commerce.

Incoterms

Les incoterms sont des accords internationaux normalisés sur le transport de marchandises. Ils apportent les réponses aux questions suivantes :

  • Qui est responsable des frais d’expédition ?
  • Qui est responsable des frais d’assurance ?
  • Qui est responsable des coûts d’importation ?
  • Qui est responsable du dédouanement ?
  • Qui prend en charge le transport et pour aller où ?

Pour en savoir plus, lisez notre article complet sur les Incoterms

5 étapes pour préparer votre boutique en ligne au Brexit

Prendre des mesures proactives pour se préparer à la situation après le Brexit peut aider à réduire l’impact. Nous vous recommandons de suivre ces 5 étapes:

Étape 1. Contactez vos fournisseurs
La chose la plus importante est de vérifier votre chaîne d’approvisionnement. D’où viennent vos produits ou matériaux ? Si vous prévoyez que le Brexit peut affecter votre chaîne d’approvisionnement, commencez à rechercher des fournisseurs alternatifs ou supplémentaires. Cela réduit le risque de problèmes tels comme les retards, la hausse des prix ou tout autre changement.

Étape 2. Restez informé et mettez à jour votre politique
Assurez-vous de rester à jour avec les dernières nouvelles pour mieux évaluer l’impact du Brexit. Informez vos salariés pour éviter les goulots d’étranglement dès que les choses changent. Avertissez également les clients que les choses peuvent changer, afin qu’ils en soient conscients.

Étape 3. Prposez différentes devises et options d’expédition
Offrir plusieurs options de devises peut aider à réduire toute confusion causée par le Brexit. En donnant à vos clients le choix, les utilisateurs peuvent suivre le processus de paiement.

Pratique : avec l’aide de Sendcloud, vous pouvez combiner plusieurs transporteurs et options d’expédition lors du paiement

Étape 4. Faites attention à vos prix
Qu’il s’agisse d’une déduction de TVA ou d’une augmentation du prix en raison de livraisons plus chères, assurez-vous d’en tenir compte à l’avance pour réduire le risque de perte.

Étape 5. Bien gérer vos retours colis

La législation actuelle de l’UE protège le droit des citoyens de l’Union européenne de retourner un produit dans les 14 jours. Cependant, il n’est pas obligatoire de retourner les produits expédiés hors de l’UE. Offrir cette option est convivial, mais ne sera plus aussi simple que cela.

Vous pouvez choisir parmi les solutions suivantes:

  • Externalisez vos retours à un partenaire local : les clients peuvent retourner à moindre coût, après quoi le partenaire envoie l’envoi à votre entrepôt.
  • Collaborez avec une équipe logistique internationale : créez des étiquettes toutes faites pour les envois de retour en concluant des accords de prix pour les expéditions et les retours.
  • Solutions de retour internationales : choisissez une partie qui propose une solution de retour complète au niveau international.

Quoi que vous décidiez : assurez-vous que votre politique de retour est claire !

Leave a Reply